Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS  🇫🇷

🔥 OFFRE SPÉCIALE : -15% AVEC LE CODE BLACK15
optimiser la chambre de son enfant

Optimiser la chambre de son enfant pour l’aider à s’endormir

L’heure du coucher est souvent un calvaire pour les parents, car plusieurs enfants ont souvent du mal à s’endormir pendant la nuit. Cela devient un véritable problème qui impacte la nuit des géniteurs. Plusieurs facteurs peuvent en être la source. Le sommeil de l’enfant est une continuité de celui du nourrisson. Tout au long de son enfance, il continue sa maturation et au fil des temps, il finit par se stabiliser. Le sommeil de l’enfant commence ensuite par avoir les caractéristiques identiques à celui de l’adulte. Voici quelques astuces pour optimiser la chambre de son enfant afin de l’aider à bien dormir.

Rassurer l’enfant

En tant que parent, il faut utiliser les moyens adéquats qui pourront prouver à l’enfant qu’il est capable de dormir seul et qu’il ne risque absolument rien. Pour cela, plusieurs techniques peuvent être mises en place.

L’enfant doit s’approprier sa chambre

Pour permettre à votre enfant de se coucher tranquillement dans sa chambre, il est nécessaire qu’il s’y sente bien. Il doit lui-même faire le choix des éléments qui serviront à décorer son cadre de vie. Puisqu’il s’agit de la chambre qui lui est attribuée, il doit participer à l’aménagement de celle-ci. Ensemble, construisez un lit cabane avec des étagères, des peluches. Qu’il donne ses propres idées afin de créer un environnement qui le rassure.

L’enfant doit se sentir en sécurité

Petite fille effrayée assise dans son lit couvrant son visage avec les mains tenant son nounours dans la peur des monstres dans l'obscurité dans la chambre dans l'imagination des cauchemars de l'enfant et le concept de détresse psychologique
Petite fille qui a peur du noir

La majorité des enfants ont peur du noir. C’est la raison pour laquelle la porte de la chambre doit rester entrouverte. La maintenir fermée pourrait le perturber. Aussi, il aura l’impression d’être seul dans la maison. Le mieux serait qu’il ressent une présence humaine depuis sa chambre.

Il faudra aussi laisser la lumière du couloir allumée. Si elle est intense, l’enfant risque de ne pas s’endormir. On peut aussi allumer une veilleuse et la poser à côté de son lit. Dans ce cas, il faut le laisser lui-même faire le choix. La lumière aidera votre enfant à vaincre sa peur.

Mettre en place un rituel

Cette pratique permet à l’enfant d’avoir un mode de fonctionnement. Il s’agit de l’habituer à un rythme. Cela va constituer à instaurer une routine et à observer des règles.

Instaurer une routine

L’instauration d’une routine est une méthode qui donne du repos au parent et à l’enfant. Le petit qui grandit a beaucoup de mal à se séparer de ses parents. À partir de 3 à 4 mois, les bébés sont disposés à suivre une routine avant le coucher. Alors, une suite de gestes peut être mise en place tous les soirs pour leur donner l’habitude et un peu de calme.

Cependant, mettez une musique douce pour le détendre. Un bon bain lui fera également du bien. N’oubliez surtout pas qu’il faut observer ces rituels tous les jours. Les enfants adorent qu’on leur raconte des histoires avant qu’ils ne s’endorment. Choisissez celle qui parlera de l’heure de se coucher. L’objectif est de mettre votre bout de chou dans l’enthousiasme pour qu’il ait l’envie d’imiter le personnage de l’histoire.

Instaurer des règles

L’enfant doit être privé des activités surexcitantes avant le coucher. Éviter également tout ce qui pourrait le faire lever pendant son sommeil. Il doit être rassasié avant d’aller au lit sinon il risque de faire un sommeil agité. Vous pouvez poser un verre d’eau près de son lit. Veillez également à ce qu’il aille aux toilettes avant de se coucher.

Les règles établies doivent être appliquées rigoureusement. N’ayez pas pour habitude d’accepter ces caprices de peur qu’il ne prenne de mauvaises habitudes. Plutôt rester ferme sur les instructions. Ses heures de sommeil doivent être régulières en adoptant les bons gestes et les bons réflexes durant la journée.

Mettre l’enfant en confiance

La plupart des enfants n’aiment pas l’heure du coucher. Ils étirent l’heure pour ne pas quitter leurs parents. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de leur donner beaucoup d’attention et un maximum de confort.

Lui donner de l’attention

Prenez en compte les sentiments de l’enfant. Soyez attentif à ses peurs en lui faisant comprendre qu’il peut les surmonter. Il est important de discuter avec lui. S’il a l’âge de parler, il sera capable de dire ce qui l’empêche de trouver le sommeil. Les raisons de sa peur permettront de trouver des solutions adéquates pour l’aider à bien dormir. Comme on le constate, les enfants ont envie de passer plus de temps avec leurs parents.

De ce fait, pendant la routine, profitez pour leur offrir le maximum d’attention. Cela remplira leur cœur de joie. Pour avoir passé un bon moment avec son géniteur, l’enfant s’endort profondément et sans se lever. Utilisez son imagination en lui faisant croire que vous avez une baguette magique pour protéger sa chambre contre les fantômes.

Lui offrir du confort

Un sentiment de peur envahit les petits rien qu’à penser qu’ils dormiront seul dans leur lit. Permettez à votre enfant de dormir avec un objet qu’il aime bien. Il a besoin d’un bon sommeil pour favoriser sa croissance. Pour cela, il doit se sentir à l’aise dans l’environnement où il se couche.

En ce qui concerne les histoires et la musique, avertissez l’enfant de la fin au préalable. Dites-lui que c’est la dernière chanson et la dernière histoire. C’est pour le préparer psychologiquement au fait que vous devez quitter sa chambre. Il est très important pour lui que son père ou sa mère lui souhaite une bonne nuit avant d’éteindre la lumière. Parlez avec douceur, mais tout en étant ferme.

Ordonner la chambre

Mettez de l’ordre dans la chambre de vos bouts de chou. Chaque chose doit être à sa place. Le cadre doit réellement ressembler à celui d’un enfant.

Maximiser l’espace

Optimiser la chambre de son enfant pour l’aider à s’endormir Conseils sommeil 132604066 m
Faite de l’espace

L’enfant a besoin d’un peu d’espace dans sa chambre. Celle-ci ne sert pas qu’à se coucher. Utilisez alors l’espace disponible de façon judicieuse. Par exemple, les murs peuvent servir à accrocher différents objets. Certains éléments peuvent être rangés dans un panier afin de dégager plus d’espace.

Choisissez les meubles multi-usages qui permettent d’éviter les surcharges malgré un coût abordable. En faisant le choix d’une commode, préférez celle sur laquelle on peut poser un matelas à langer. Faites appel à votre créativité.

Opter pour la sobriété

La chambre de l’enfant doit être très simple afin d’éviter les encombrements. Quelques meubles et une simple décoration sont suffisants. Essayer de trouver un petit espace de jeu dans la chambre. Veuillez aussi à ce que les meubles aient plusieurs espaces de rangement.

Quand on parle d’enfant, cela fait penser aux jouets. Ces derniers adorent s’amuser et c’est pour cette raison que les parents ne cessent d’accumuler les jouets. Ainsi, il faut de l’espace en conséquence. Une grande caisse ou des bacs de rangement feront l’affaire. L’idéal serait de les poser tout près de l’espace de jeux.

Rendre l’environnement favorable

Dormir dans un environnement favorable au sommeil est ce dont vos gamins ont besoin. L’objectif est d’instaurer une atmosphère qui pourra apaiser la chambre. La température de la pièce et le cadre de vie sont à prendre en compte.

La température de la chambre

Avec une bonne température, l’enfant passera certainement une nuit très apaisée. La chambre ne doit être ni trop chaude, ni trop froide. Vérifier également le taux d’humidité, c’est un élément qui influence la qualité du sommeil des tout petits. Quand l’air est trop sec, cela entraîne l’irritation de la gorge.

Par contre, l’air humide est un avantage pour les microbes. L’humidité excessive de la chambre affecte énormément les enfants surtout les bébés. L’aération quotidienne de la chambre est essentielle pour assainir l’air. Toutes ces astuces améliorent les conditions de sommeil de l’enfant.

Le cadre de vie

Il est important de créer un espace ludique à vos enfants. Les objets de décoration doivent être enfantins pour l’emmener à aimer sa chambre. Soigner au maximum le décor de la pièce tout en veillant au revêtement du sol qui doit être hygiénique.

Choisissez pour votre bébé une chambre qui tombe sur le jardin plutôt que celle qui tombe sur la rue. Attribuez à l’enfant une chambre éloignée du bruit et faites-le dormir sur un lit moelleux. Faites le coucher dans un cadre agréable et toujours propre.

Repérer les causes de trouble de sommeil

Les causes de trouble de sommeil chez l’enfant sont nombreuses. Il peut s’agir d’un problème de santé ou d’une négligence des parents. Si vous connaissez les raisons qui poussent votre enfant à ne pas dormir, ce serait facile de trouver une solution adéquate.

Les problèmes liés à l’enfant

L’enfant peut avoir un problème digestif qui l’empêchera de dormir. Il peut difficilement trouver le sommeil si quelque chose ne lui convient pas. L’enfant peut ressentir le manque d’attention et s’abstenir de dormir. S’il fait ses dents, cela peut aussi perturber son sommeil. Le cauchemar et la peur empêchent également l’enfant de s’endormir.

Un changement de vie comme le déménagement ou l’arrivée d’un autre enfant peut impacter son sommeil. S’il traverse une période de développement ou assiste à la séparation de ses parents, il peut souffrir d’insomnie. Il en sera de même s’il passe trop de temps devant l’écran.

Les causes liées aux parents

Le parent est parfois lui-même responsable du trouble de sommeil de son enfant. Certains donnent de mauvaises habitudes aux enfants et se plaignent après du manque de sommeil de leur gamin. Nombreux sont ceux qui n’appliquent pas le rituel du coucher aux bébés. De ce fait, ils grandissent avec de mauvaises habitudes. Pour qu’un enfant dorme bien, il doit être fidèle à un rythme.

L’heure du repas, de même que celles du coucher et du réveil doivent être régulières. Si le bébé n’arrive pas à faire la différence entre le jour et la nuit, son sommeil sera troublé. C’est également la faute du parent. Pour remédier à ce problème, pendant la journée haussez plus la voix pour lui parler et faites l’inverse la nuit. Avant l’âge de 2 ans, ayez pour habitude d’éteindre la lumière pendant son sommeil.

Au cas contraire il grandira avec la peur de dormir sans lumière, source de trouble de sommeil. La majorité géniteurs ne prend pas le temps d’étudier leur enfant. Une mère doit pouvoir interpréter les faits et gestes de son bout de chou comme quand il bâille ou se frotte les yeux. Il peut aussi prendre des positions ou mettre la main dans ses cheveux. Tous ces gestes ont une signification. Il peut avoir du mal à s’endormir s’il n’est pas habitué à dormir seul.

Régler les problèmes d’insomnie

Pour permettre aux parents de dormir sans avoir à supporter les caprices des enfants plusieurs méthodes peuvent être mises en place. Ce sont des stratégies pour aider l’enfant à s’endormir seul et à l’entraîner au sommeil. Il est difficile de changer les mauvaises habitudes de façon brusque, le mieux serait d’accompagner l’enfant.

Aider l’enfant à s’endormir de lui-même

Cette méthode consiste à parler au gamin pour qu’il soit rassuré, mais sans entrer dans sa chambre. Faites-lui savoir qu’il n’est pas seul dans la pièce et que vous l’entendez. S’il ne se calme pas, aller le voir pour s’assurer qu’il n’a rien. Essayer ensuite de le réconforter et lui parler avec douceur tout en le caressant.

Évitez de le prendre immédiatement dans les bras. Dans la mesure où il a l’habitude de se réveiller la nuit, diminuez le volume des bruits pendant son sommeil. Que cela provienne de la musique ou de la télé, son sommeil sera perturbé. Faites-lui comprendre vos attentes à son égard.

A lire également : Pourquoi bébé ne fait pas ses nuits ?

Entraîner l’enfant au sommeil

Ce sont des techniques mises en place pour éviter d’affecter la relation parent et enfant. Ceci nécessite moins d’implication et plus de renforcement de la part du géniteur. Il s’agira d’être disponible toutes les fois qu’il pleure. Cette présence sera réduite de façon progressive. Le but ici est qu’il se calme et s’apaise. Ainsi il sera emporté facilement par le sommeil.

Le fait pour lui de savoir que son parent est toujours présent, quand il a besoin, le met en sécurité. Progressivement, le câlin est remplacé par le touché, les paroles réconfortantes à leur tour prennent la place du touché. Encouragez-le à prendre lui-même son verre d’eau et faites-lui la promesse de venir le voir de temps en temps à condition qu’il s’endorme. Il est important de le féliciter au cas où il respecte les consignes.

Une autre méthode consiste à s’asseoir sur une chaise près de son lit. Quand il sera emporté par le sommeil, sortez maintenant de sa chambre. De plus en plus, éloignez la chaise de sa chambre jusqu’à ce qu’elle se retrouve à l’extérieur. Une autre solution est de laisser le petit seul éveillé dans son lit en allant le voir de temps en temps. Dès qu’il se met à pleurer, attendez au moins 5 minutes avant d’y aller.

Ensuite, consolez-le sans le prendre et vous ressortez. Au cas où il recommence avec les pleurs, cette fois attendez pendant 10 minutes et la prochaine fois patientez jusqu’à 15 minutes. Prolongez à chaque fois le temps jusqu’à un moment où vous cesserez d’aller le voir. Il va finir par s’habituer et pourra se coucher seul.

Appliquer des méthodes naturelles

Optimiser la chambre de son enfant pour l’aider à s’endormir Conseils sommeil 151324915 m

Il y a deux méthodes naturelles qui sont recommandées aux parents pour aider leur enfant à dormir

Faire la sieste

Le manque de sommeil peut rendre l’enfant parfois nerveux. L’absence de sieste entraîne une dette envers le sommeil chez les tout petits. Lorsque celle-ci est importante, cela empêche l’enfant de dormir normalement. Il est donc important que ce dernier se repose au moins une demi-heure dans l’après-midi.

Surmonter sa peur

La peur est la première source de trouble du sommeil chez l’enfant. Il s’imagine beaucoup de choses tout simplement parce qu’il est seul dans sa chambre. L’obscurité fait peur à tous les gamins. Demandez alors à l’enfant de dessiner ses cauchemars afin de l’aider à prendre le dessus sur ses émotions. C’est l’exercice parfait qui lui permettra d’être dans une posture active afin d’éloigner le rêve de la réalité.

Utiliser des solutions naturelles

Les solutions naturelles n’ont aucun inconvénient sur la santé. Certaines sont apaisantes et d’autres favorisent le sommeil. À vous de savoir celle qui conviendra à votre enfant

Solution qui favorise le sommeil

La verveine est un cadeau de la nature. Elle permet de retrouver le sommeil lorsque l’on est pris par la colère. Grâce à son léger effet sédatif, la mélisse aide à trouver le sommeil de façon douce et progressive.

Solution apaisante

Le tilleul est une plante très apaisante. Elle active le mécanisme qui permet de se détendre et de relâcher le système nerveux. Quant à la camomille, elle agit comme un sédatif. Elle calme et soulage l’agitation du nerf.

On se donne beaucoup de peines pour aider l’enfant à dormir. Qu’est-ce que vous pensez des comprimés pour faire dormir l’enfant plus facilement ? Vous résistez aux caprices des enfants ou vous accourrez pour les mettre dans votre lit ?

Optimiser la chambre de son enfant : en résumé

En somme, plusieurs facteurs agissent sur le sommeil de l’enfant. Il revient au parent de comprendre la raison qui pousse son bout de chou à avoir peur. Optimiser uniquement la chambre est une bonne solution pour aider l’enfant à dormir, mais cela ne suffit pas. Quelle que soit la méthode que vous choisissez, la mise en place d’un rituel est indispensable.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir des promos exclusives et des offres spéciales.