Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS  🇫🇷

🔥 OFFRE SPÉCIALE : -10% AVEC LE CODE NOEL10
sommeil autonome

Comment accompagner son enfant vers un sommeil autonome ?

Chaque parent souhaite voir son bout de chou grandir dans les meilleures conditions. Si la gastronomie et les soins médicaux sont les aspects qui semblent les plus intéressants, le rythme de sommeil est également primordial. À cet effet, il faut remarquer que certains enfants ont nécessairement besoin de l’intervention de leurs parents pour s’endormir. Pourtant, pour son éducation, votre enfant doit apprendre à dormir de façon autonome. Si vous êtes sur le point de l’accompagner dans ce sens, voici le guide qu’il vous faut.

Se préparer à effectuer la transition de son enfant vers un endormissement autonome

Avant d’engager le processus d’accompagnement qui aboutira à améliorer le rythme de sommeil de votre enfant, vous devez prendre certaines mesures. Dans un premier temps, il est important d’agir au bon moment. Dans un second temps, il est recommandé d’apprêter l’espace pour faciliter l’endormissement autonome de votre gamin.

Pour quelles raisons accompagner son enfant vers un sommeil autonome ?

Comme chez les personnes adultes, un enfant peut se réveiller en plein milieu de la nuit. Que ce soit suite à un cauchemar ou parce qu’il se sent un peu trop épuisé, votre môme doit pouvoir se rendormir après chaque réveil nocturne. C’est à cet effet qu’il est important de procéder à une transition vers un sommeil autonome. Après tout, il n’est pas toujours évident que vous soyez présent pour l’aider à retrouver son sommeil chaque fois.

Quel est le moment propice pour procéder à la transition vers un sommeil autonome ?

D’un autre point de vue, il est tout aussi important de prendre en compte l’âge de votre enfant avant de commencer le suivi pour un sommeil autonome. À ce niveau, vous avez carte blanche selon l’éducation que vous souhaitez inculquer à votre gamin. Dans certaines familles par exemple, l’accompagnement pour un sommeil autonome se fait à partir des 3 premiers mois de la naissance. Chez d’autres, il faut attendre que l’enfant ait atteint l’âge de 3 ans ou 4 ans. Pour conseil, vous pouvez débuter le suivi dès les premiers mois de naissance de votre enfant en fonction de vos activités nocturnes. Un travailleur en freelance aurait par exemple plus de facilité à accomplir ses tâches la nuit si son enfant s’endort confortablement.

Comment s’apprêter pour la réussite de l’accompagnement de votre enfant vers un endormissement autonome ?

Vous devez mettre en pratique deux astuces principales pour vous assurer du succès de l’accompagnement de votre garçon dans le processus de sommeil autonome. Tout d’abord, vous devez veiller au confort de la couchette du bébé. Il serait intéressant par exemple de prévoir un lit à barreaux avec des draps bien moelleux. Il existe d’autres options également comme le couffin, le lit d’appoint et le lit parapluie. Ici, vous devez considérer l’âge et le poids de l’enfant pour choisir la bonne couchette. Ensuite, vous devez réfléchir au type d’éclairage à mettre en place dans la chambre de votre petite fille. À ce niveau, il faut s’abstenir d’opter pour une solution susceptible d’empêcher le sommeil de l’enfant. Évitez donc les lampes trop vives. Dans certains cas même, il est recommandé de laisser l’enfant dormir dans le noir.

Les conseils à suivre pour aider son enfant à retrouver un rythme de sommeil autonome

Pour aider votre enfant à retrouver un rythme de sommeil autonome, il faut suivre une procédure bien déterminée. D’une part, vous devez accompagner votre gamin à s’adapter aux nouvelles réalités d’endormissement en le couvrant d’affection. D’autre part, vous devez rendre les conditions de sa chambre à coucher plus optimales.

Tenir compte des besoins de sécurité de son enfant

Le tout premier pas à franchir avec son enfant quand il est question de l’aider pour un sommeil autonome, c’est d’être à l’écoute de ses besoins. Chaque gamin présente des besoins particuliers, surtout en matière de protection. C’est d’ailleurs pourquoi ces petits anges préfèrent s’endormir près de leurs parents en cododo. D’autres réussissent à s’endormir quand ils sont seuls. Vous devez donc essayer diverses approches pour mieux cerner les besoins de votre gamin.

Faire attention aux heures d’éveil de votre môme

Il est très indispensable d’anticiper les heures d’éveil de son enfant pour qu’il retrouve un rythme de sommeil autonome. À cet effet, vous devez savoir que la durée peut varier selon l’âge du gamin. Pour un enfant qui a entre 6 et 9 mois par exemple, le temps d’éveil est de 2 heures maximum. Cela implique qu’il faut l’endormir après 2 heures d’éveil. D’un autre point de vue, il est recommandé d’observer attentivement son enfant pour constater les éventuels signes de fatigue. Évitez surtout que votre bébé ronchonne ou pleure avant de le coucher. Endormez votre enfant dès qu’il commence à se frotter les yeux ou s’il baille plusieurs fois successivement.

Créer une routine pour favoriser l’endormissement autonome de l’enfant

Comment accompagner son enfant vers un sommeil autonome ? Conseils sommeil 56412055 m

Pour apprendre à votre enfant à s’endormir lui-même, vous pouvez instaurer un rituel. Après tout, la répétition est pédagogique, n’est-ce pas ? Eh bien, à cet effet, vous pouvez choisir de mettre un pyjama à votre enfant pour lui signifier que c’est l’heure d’aller au lit. Aussi, un simple geste comme tirer les volets ou le rideau pour obscurcir la chambre peut tout de suite mettre la puce à l’oreille de votre gamin. L’idée ici, c’est de mettre en place une pratique qui rappellera à l’enfant que c’est l’heure de s’endormir. Pour réussir à tirer le maximum d’avantages de cette astuce, il faut observer attentivement l’enfant. En effet, certains mômes ont besoin d’un rituel beaucoup plus long que d’autres. Par exemple, votre gamin pourrait facilement s’endormir après que vous lui racontiez une histoire ou suite à la lecture d’un livre.

Coucher son enfant pendant que ce dernier est en éveil

Pour aider votre enfant à s’endormir sans votre intervention désormais, veillez à ce qu’il soit éveillé avant d’aller au lit. En d’autres termes, abstenez-vous de le laisser s’endormir au salon avant de l’emmener dans son lit. D’une part, l’enfant risque de se réveiller alors que vous le portez vers sa couchette. D’autre part, s’endormir à un endroit et se réveiller à un autre risque de créer un déséquilibre chez l’enfant. Faites donc attention à coucher votre bout de chou dans son lit lorsqu’il est l’heure de se reposer.

Endormir son enfant dans une position favorable

Les personnes adultes se réveillent le jour suivant avec des douleurs articulaires lorsque la position gardée au cours du sommeil n’est pas appropriée. Cette observation est également la même chez les plus jeunes à la seule différence qu’ils ont plus tendance à se réveiller en plein milieu de la nuit. Vous devez donc intervenir pour vous assurer qu’ils retrouvent un sommeil autonome et paisible. La meilleure chose à faire ici, c’est de coucher votre bout de chou dans la bonne position.

Porter son attention sur la température de la chambre à coucher de l’enfant

Dans le but de connaître une excellente expérience de sommeil, la température de la chambre à coucher doit être favorable. Votre enfant pourrait connaître des difficultés d’ensommeillement si la chambre est trop froide ou trop chaude. Pour recommandation, optez pour une température comprise entre 18 et 19 degrés. En période de basses températures, enfilez un pyjama et une gigoteuse à votre môme. Lorsqu’il fait chaud, n’hésitez pas à laisser le bébé dormir en couche ou en body.

Faire preuve de patience pour mieux suivre son enfant

Emmener son fils ou sa fille à s’endormir de façon autonome est une initiative qui est loin d’être gagnée d’avance. Vous devez faire preuve de compréhension à l’égard de votre enfant pour que le résultat escompté soit atteint. Comme chez la grande majorité, votre gamin peut être confronté à la peur de l’abandon pendant le processus. Aussi, il peut avoir besoin de vous près de lui quand il traverse la phase de la poussée dentaire. N’hésitez pas à faire quelques compromis selon la situation.

Quelques outils requis pour aider son enfant à retrouver un rythme de sommeil autonome

Certains outils, lorsqu’ils sont utilisés efficacement, permettent à votre enfant d’avoir un rythme de sommeil autonome. Dans un premier temps, vous pouvez recourir à la tétine à cet effet. Cependant, il y a des règles importantes à respecter en ce qui concerne son utilisation. Dans un second temps, il existe des bouquins qui servent exclusivement à faire dormir son enfant. Il suffit de lui lire quelques pages et le tour est joué.

Ne pas hésiter à recourir à la tétine

La tétine joue un rôle indispensable dans la routine d’endormissement d’un enfant. Avant d’envisager cette solution, il faut prendre en compte la tranche d’âge de votre môme. En effet, il s’agit d’un type d’équipements qui convient uniquement à une tranche d’âge. Par exemple, il n’est pas convenable d’opter pour la tétine avec un enfant de 10 ans. Cela dit, recourez à la tétine pour favoriser le sommeil autonome, si votre bout de chou continue d’être allaité au sein.

Aussi, les enfants au biberon peuvent aussi s’endormir facilement avec une tétine entre les gencives. D’une part, cet outil les rassure, parce qu’ils continuent de sentir votre présence. D’autre part, la tétine empêche votre enfant de pleurer en plein milieu de la nuit. Il suffit de quelques succions et votre petit ange peut se rendormir tout seul lorsque son sommeil est éventuellement perturbé.

La musique, un allié parfait pour le sommeil autonome de votre enfant

La musique adoucit les mœurs ; elle est encore plus recommandée pour aider un enfant à retrouver un bon rythme de sommeil. Bien sûr, il n’est pas question ici de mettre un morceau de rock and roll à fond dans la chambre à coucher de votre petit. Il faut surtout vous montrer sélectif pour choisir les chansons adaptées à votre objectif. Pour conseils, vous pouvez opter pour des titres comme « Au clair de la lune », « Fais dodo », « Bateau sur l’eau » ou encore « Frères Jacques ». Ce sont tous des morceaux que vous pouvez chanter à votre bout de chou si vous connaissez les paroles. Après, il est possible de les exécuter avec un lecteur mp3 à bas volume.

Rassurer son enfant avec un toutou ou une poupée qu’il aime vraiment

Les enfants ont besoin de se sentir protégés, même dans leurs rêves les plus profonds. Ainsi, grâce à leurs capacités d’imagination impressionnantes, ils se sentent en sécurité en pensant à des personnages fictifs. Peut-être que votre enfant a une admiration profonde pour un personnage de dessin animé ou un super-héros. Eh bien, offrez-lui une figurine, un toutou ou une poupée à l’effigie du personnage en question. Chaque soir, votre môme aura un engouement pour dormir auprès de son « ange gardien » en peluche.

A lire également : Pourquoi dormir avec une veilleuse ?

Lire quelques livres adaptés pour accompagner efficacement son enfant vers un sommeil autonome

Votre enfant après une demi-heure de lecture aura encore plus de facilité à s’endormir le soir. Cependant, vous devez vous montrer sélectif, car certaines histoires sont encore plus adaptées. Alors, voici une courte sélection des livres à lire à son enfant pour un sommeil autonome.

Bonne nuit moi- bébé Balthazar : une œuvre de la pédagogie Montessori

C’est l’histoire d’un tout petit-enfant qui dit bonne nuit à ses jouets avant de s’endormir. Il souhaite également une excellente nuit à ses parents, à son chien, à la lune et aux étoiles. Avec l’histoire de bébé Balthazar, vous aidez votre enfant à plonger progressivement dans les bras de Morphée.

Le livre « bonne nuit mon tout-petit » de Jeong Soon-hee

Avec ce bouquin, vous êtes sûr de bien bercer votre enfant quand c’est l’heure de dodo. Il s’agit en effet d’un ouvrage qui raconte l’histoire d’une mère qui évoque d’un ton doux les animaux de son environnement. Des passages comme « les grenouilles ne font plus de bruit, dans l’herbe se sont endormies » sont propices pour attendrir votre gamin.

Au dodo écrit par Thierry Bedouet : un must pour endormir son enfant

Il s’agit d’un chef-d’œuvre qui vous permet efficacement d’accompagner votre enfant dans le procédé d’endormissement autonome. C’est l’histoire de petits animaux qui résistent à la tentation du sommeil. Il aura fallu que leurs gentils parents les rassurent pour qu’ils retrouvent l’envie de se reposer.

Dodo ! : le livre de Charly Delwart et Marguerite Courtieu

La particularité de ce livre, c’est qu’il rappelle à votre enfant que c’est l’heure de dodo. Le ton utilisé par les auteurs est impératif afin de ramener votre enfant à l’ordre s’il oppose de résistance. En lui lisant ledit bouquin, votre môme se rappelle que ses amis, ses grands-parents ainsi que les animaux de la maison s’endorment déjà.

Ce qu’il faut éviter lorsqu’il s’agit d’accompagner son enfant vers un sommeil autonome

Comment accompagner son enfant vers un sommeil autonome ? Conseils sommeil smiling baby lying on bed

Il existe des pratiques qui peuvent très vite compromettre votre souhait d’aider votre enfant à s’endormir. Bien souvent, certains parents pensent qu’elles pourraient les aider à accompagner leurs mômes. La vérité, c’est que votre enfant risque de manquer d’assurance et les probabilités qu’ils apprennent efficacement à dormir seul se trouvent limitées.

Laisser son enfant devant les écrans de la télévision tard le soir

Si les personnes adultes ont beaucoup plus de facilité à s’endormir après quelques heures de télévision, ce n’est pas toujours le cas chez les enfants. En effet, il faut remarquer que le temps passé la nuit devant l’écran d’ordinateur ou du smartphone entraîne un retard d’endormissement. Parfois même, l’enfant se réveille à plusieurs reprises parce que son sommeil est perturbé par les derniers clichés visionnés dans la soirée. Il est par ailleurs prouvé, sur le plan scientifique, que la lumière des écrans favorise l’illumination des cellules de la rétine. La mélatonine est alors de moins en moins sécrétée ; ce qui entraîne un déclenchement tardif du processus d’endormissement.

Se montrer très exigeant lorsque les résultats escomptés ne sont pas vite atteints

Évitez à tout prix de vous montrer intransigeant envers votre enfant pour qu’il aille au lit. Quelques fois, il faudra le ramener à l’ordre. Cependant, n’en faites pas une habitude, car il risque de se sentir délaissé. Parfois même, vous les emmenez à se rebeller contre vous par une attitude un peu trop agressive. Pour vous orienter, lorsque vous choisissez par exemple de lui raconter une histoire ou de lui chanter une berceuse, rappelez-lui que vous l’aimez énormément. Ensuite, avertissez-le que le morceau que vous êtes sur le point de fredonner est la dernière avant qu’il ne s’endorme. Faites preuve de tendresse et les chances que votre enfant s’endorme tout seul à l’avenir seront énormes.

Accompagner l’enfant vers un sommeil autonome : en résumé

Même si votre enfant commence par s’adapter à la cadence du sommeil autonome, il peut arriver qu’il s’éveille en plein milieu de la nuit. Il est indispensable que vous interveniez à ce moment-là. En effet, vous devez faire un point rapide sur l’état émotionnel de votre bébé. Pour ce faire, vous devez vous poser les questions suivantes : « A-t-il peut-être faim ? », « Ressent-il peut être de la chaleur ? », « A-t-il sali sa couche ? » « A-t-il fait un cauchemar ? ». Vous devez faire attention à chaque détail pour que votre enfant dort seul en toute sécurité. Après, il serait aussi intéressant de comprendre deux choses pour l’épanouissement de votre enfant.

Quel est l’impact de la qualité de sommeil sur la personnalité de votre enfant ? Que faire lorsque vous devez vous absenter pendant que bébé dort ?

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir des promos exclusives et des offres spéciales.