Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS  🇫🇷

🔥 OFFRE SPÉCIALE : -10% AVEC LE CODE NOEL10
pourquoi bébé ne fait pas ses nuits

Pourquoi bébé ne fait pas ses nuits ?

Pour de nombreux parents, la réalité après l’accouchement n’est pas toujours identique aux imaginations. Même si certains bébés peuvent facilement dormir dès les premières semaines, la majorité a du mal à se familiariser aux heures normales de sommeil.

D’ailleurs, les journées ne se ressemblent pas toujours et les nuits peuvent être hachées. Un bébé peut ne pas faire ses nuits pour un rien du tout, mais aussi pour un souci en particulier. Ainsi, différentes raisons peuvent justifier le fait que votre bout de chou n’arrive pas à dormir. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses solutions naturelles pour l’aider à prendre goût au sommeil et profiter des avantages du sommeil. Découvrez pourquoi bébé ne fait pas ses nuits.

Comprendre un bébé qui ne fait pas ses nuits

Les troubles du sommeil sont assez fréquents chez les bébés. Cela est surtout dû au fait que leur horloge biologique met assez de temps à s’ajuster. La finalité est qu’un enfant qui ne dort pas crée beaucoup de somnolence pour les parents et donc un risque accru de troubles anxieux. Pour avoir une première victoire, il faut que votre bébé dorme de façon ininterrompue entre minuit et 5 heures.

À la naissance, les nouveau-nés ne sont pas sensibles à la mélatonine (hormone qui permet de dormir). Leur rythme est un peu anarchique jusqu’à trois voire six mois. Après ce délai, les parents doivent prendre leurs responsabilités et entraîner les enfants à acquérir la notion d’horloge biologique. Dans tous les cas, il est important de laisser le plus souvent les enfants tranquilles et les stimuler moins.

Le réveil nocturne chez les nourrissons

Le réveil nocturne est plutôt une norme chez les nourrissons, un bébé qui ne fait pas ses nuits ne présente rien d’affolant. En dessous de trois mois, les bébés conservent le même rythme qu’ils avaient dans le ventre de leur maman. Ils n’ont pas encore la notion du jour et de la nuit. Ainsi, dans leurs premières semaines, ils peuvent naturellement se lever toutes les 2 ou 3 heures pour manger ou autres.

La patience est un élément indispensable pour accompagner votre bout de chou à trouver son propre rythme de sommeil. Ne soyez pas inquiets s’il ne dort pas, car cela est assez fréquent. Cependant, si cette action dure significativement dans le temps, vous pouvez en parler à vote pédiatre afin qu’il vous aide à trouver des solutions idoines.

Conseils pour aider le bébé à dormir et faire ses nuits

Pour amener votre bout de chou à dormir facilement, il est important de lui apprendre à comprendre le rythme jour/nuit. Ainsi, vous devez fermer les volets pendant la journée au moment où il fait sa sieste afin de laisser passer la lumière. Progressivement, le nourrisson va associer cet instant à l’obscurité de la nuit. En outre, dans la journée évitez de rester calme pour lui.

Veuillez faire comprendre au bébé qu’il y a naturellement des bruits dans une maison au cours de la journée. Ce n’est que le soir où tout le monde s’en va dormir que l’ambiance devient calme et paisible. Cependant, ces astuces ne sont pas forcément les bienvenues avant trois mois. À ce niveau, il est pratiquement inutile de vous mettre la pression. En effet, certains bébés peuvent prendre énormément de temps pour faire leur toute première nuit sans réveil.

Conseils pour rassurer un bébé qui pleure la nuit

Même en absence de danger, la nuit peut représenter un moment inquiétant pour votre bébé. Il est essentiel de rassurer le nourrisson qui pleure la nuit pour une quelconque raison. Vous n’avez pas forcément besoin de le prendre dans vos bras, mais vous pouvez et surtout lui parlez en touchant son corps. Le principal objectif est de lui faire remarquer votre présence.

De ce fait, il est conseillé de rester à côté de son lit le temps qu’il s’endorme au cas où il aurait du mal à s’apaiser. Aussi, il est important de planifier, car une fois quitté, le bébé peut commencer à pleurer à nouveau et vous pourrez être amené à revenir. N’hésitez pas à l’aider à rendormir chaque fois qu’il se réveille et a besoin de votre présence. L’idéal serait de trouver la bonne attitude selon les besoins de votre nourrisson et ses caractéristiques.

Conseils pour apprendre à un bébé à dormir seul

un bébé dort dans un lit à barreaux blanc. une veilleuse est suspendue au-dessus de lui. des peluches sont dans le lit au fond du lit.

L’un des éléments les plus importants à enseigner à un bébé à partir d’un certain âge est de lui apprendre à dormir seul. Cela n’est pas toujours facile à réaliser lorsqu’il décide de s’endormir uniquement dans vos bras ou en tétant. Veillez à adopter un rituel du coucher pour l’amener à distinguer l’heure de dormir.

Trouvez la meilleure manière de lui faire comprendre quand c’est bon pour lui de dormir. Il doit aussi comprendre et s’assurer qu’il verra papa et maman à son réveil pour son plus grand bonheur. Le fait de laisser le bébé dormir dans vos bras ou sur votre lit personnel ne va pas vous aider dans cette initiative.

Cela va plutôt le conditionner à toujours chercher à dormir ainsi. Même si certains parents n’y voient aucun problème, force est de constater que ce fait peut beaucoup déranger. Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre pour un bébé âgé de plus de six mois.

Conseils pour prendre en charge le bébé qui a faim la nuit

Pour que votre bébé passe toute une nuit sans avoir à manger, il faut qu’il atteigne au moins l’âge de six mois. Cela est valable aussi bien dans le cas où il tète que lorsqu’il est nourri au biberon. Un nouveau-né qui se réveille la nuit pour manger ne présente aucun problème.

Néanmoins, il est recommandé d’éviter de lui proposer directement le biberon de lait ou les seins à son réveil au risque qu’il s’en habitue. Privilégiez plutôt un biberon d’eau et faites-lui des câlins pour l’apaiser et l’aider à se rendormir.

Comprendre le sommeil chez les bébés

À leur naissance, les nouveau-nés conservent pendant un certain temps le rythme qu’ils avaient à l’intérieur de l’utérus où il n’existe pas d’alternance jour/nuit. Un nourrisson peut dormir entre 18 et 20 heures par jour, mais avec des tranches de 2 ou 3h environ. Il effectue notamment des pauses pour les tétées, biberons et autres.

Ce n’est que progressivement qu’il arrive à dormir sur de longues plages horaires pendant la nuit et manger moins fréquemment. La majorité des bébés ne font pas leurs nuits (dormir entre 5 et 6 heures d’affiler) avant trois ou quatre mois. Cependant, à partir de six mois, la plupart des bébés commencent par faire des nuits entières.

Petit à petit, ils peuvent même arriver à dormir pendant 7 à 8 heures de suite. Toutefois, ce repère reste très indicatif, car chaque enfant a son rythme. Néanmoins, il existe une diversité d’astuces que vous pouvez appliquer pour aider votre bébé à bien dormir la nuit.

Offrir au bébé de bonnes conditions de sommeil

Le fait d’adapter l’environnement du nourrisson à ses besoins peut l’aider à améliorer son sommeil. Il est important que la pièce du nouveau-né ne soit ni trop humide, ni trop sèche. Celle-ci doit être aérée chaque jour pendant au moins 15 à 30 minutes. De plus, elle ne doit pas être enfumée par la cigarette et disposer d’une température idéale comprise entre 18 et 20 degrés.

En outre, il est essentiel d’équiper le lit du bébé d’un bon matelas anti-transpirant et de draps en jersey ou en percale qui ne font pas transpirer. Le lit d’un bébé doit être un endroit très accueillant, mais aussi rassurant avec si possible la présence d’un mobile (comme son doudou). Par ailleurs, pour aider votre enfant à faire ses nuits, vous pouvez le laisser dormir sans une pièce transpercée par le soleil pendant le jour.

La nuit par contre, il est important que le bébé dorme dans une pièce noire, vous pouvez utiliser une veilleuse pour l’allaiter dès qu’il se réveillera. La différence jour/nuit est un élément important qui permet d’établir les rythmes de sommeil chez les enfants. Cela l’aidera par la suite à faire ses nuits dans de bonnes conditions.

Adopter de bonnes habitudes pour amener le bébé à trouver sommeil

Au-delà des trois premiers mois, il est important de mettre en place des horaires réguliers pour les repas, le bain et la promenade du bébé. Cela va beaucoup l’aider à régulariser son horloge biologique afin qu’il se couche et se lève à une heure fixe. Toutefois, il reste important de coucher votre nourrisson lorsqu’il montre des signes de fatigue (se frotte les yeux, baille, pleure…).

Pour lui permettre de faire des nuits complètes, vous devez lui apprendre à se coucher seul à partir de 4 mois. Il faudrait ainsi éviter qu’il dorme lors d’une tétée ou avec un biberon par exemple. Posez-le dans son lit lorsqu’il est fatigué, si vous tardez à le coucher, il faudra attendre le prochain cycle de sommeil. Mettez en place un rituel du coucher pour le préparer de la meilleure des manières au sommeil : changement de couche, chanson, câlin, amusement avec des jouets…

Veillez surtout à maintenir l’ordre des actions du rituel et à commencer entre vingt et trente minutes avant l’heure de coucher. Lorsque l’enfant se réveille dans la nuit entre deux cycles de sommeil, n’intervenez pas tout à coup. Cela est valable aussi bien pour les réveils normaux que les réveils fréquents. Laissez-lui la possibilité de se rendormir par ses propres soins afin de juger sa capacité d’adaptation.

Toutefois, ces différents conseils ne sont applicables qu’à un nouveau-né en bonne santé. Pour des raisons médicales, un nourrisson peut fréquemment se réveiller la nuit jusqu’à 5 ou 6 mois. L’eczéma et le reflux gastro-œsophagien font partie des causes les plus fréquentes. Dans ce cas, il est important d’en parler au médecin ou au pédiatre. En cas de maladie, il est évident qu’il ne faut pas laisser l’enfant seul à son réveil.

Quelques astuces pour aider un bébé à faire ses nuits

un bébé sous une couverture suce son pouce en dormant. une peluche nounours gris est posé à côté de lui.

Au-delà de six mois, il est tout à faire possible d’emmener son bout de chou à faire ses nuits. Cependant, en dessous de cet âge, le nourrisson a plus besoin de câlins et de votre présence pour se sentir plus à l’aise. L’apprentissage du rythme jour/nuit doit se faire étape par étape pour éviter de frustrer l’enfant.

Réunir la fratrie dans une même chambre

À la naissance d’un petit frère ou d’une jeune sœur, plusieurs parents se demandent s’il faut leur faire partager la même chambre avec son ainé. Même si les enfants n’ont pas forcément un rythme identique, le partage de la chambre peut constituer une véritable source d’apaisement au bébé. Ce dernier est rassuré d’avoir un frère ou une sœur à ses côtés. Il entend sa respiration et sent sa présence.

En outre, il y a peu de chances que l’ainé se réveille la nuit par les pleurs du bébé. Pendant la journée, le grand frère ou la grande sœur devra faire sa sieste dans un calme absolu pour éviter de déranger son jeune frère ou sœur. En absence de sommeil, les deux peuvent faire une activité ensemble sous votre supervision afin de mieux se connaître.

A lire également : Pourquoi mon enfant se réveille la nuit ?

Prendre un carnet de suivi des nuits pour son bébé

Pour être sûr de faire les choses en son temps, vous pouvez tenir un petit carnet qui retrace les habitudes de votre nourrisson. Vous pouvez y mettre les horaires où il doit faire ses tétées ou prendre le biberon, mais aussi ses temps de sieste. Grâce aux informations compilées, vous allez mieux préparer votre bébé à reconnaître le jour et la nuit.

Cela peut également vous renseigner sur les raisons de ses pleurs ou réveils nocturnes. En fonction de ses agissements, vous saurez s’il faut modifier une programmation ou choisir par exemple un câlin plutôt qu’une tétée dans certains cas.

Laisser le bébé pleurer un petit peu

Quand le bébé se réveille la nuit, il peut automatiquement rechercher le sommeil et le retrouver seul. Pendant cette recherche, il peut se contenter de pleurer et vous pouvez le laisser contribuer à votre objectif. Lorsque le bébé pleure et que vous vous pressez d’aller le câliner, cela peut provoquer une situation d’insécurité et d’inquiétude. Prenez plutôt votre temps en faisant attention pour observer la diminution des pleurs.

Une pause peut être effectuée à ce niveau pour analyser la situation avant de prendre une décision. Dans le cas inverse, lorsque la situation s’emballe, veuillez rentrer doucement dans sa chambre en chuchotant pour lui parler. N’hésitez pas à le câliner en mettant une main sur son ventre sans toutefois chercher à le sortir du lit au prime abord.

Lorsque vous le prenez pour faire une promenade dans la maison à chaque réveil nocturne, il va s’y habituer. Qu’il soit endormi ou éveillé, la technique de la main sur le ventre du bébé est particulièrement utile. Cela vous aide à être au contact de sa respiration et ce dernier sent également votre chaleur. Le fait de rester dans cette position pendant quelques minutes suffit pour calmer le nourrisson.

Parler au bébé en le massant

Plusieurs personnes sous-estiment les capacités des bébés à comprendre les paroles qui leur sont prononcées. Pourtant, même s’ils ne sont pas capables de se faire comprendre eux par la parole, ils peuvent vous écouter attentivement. Il ne faut donc pas hésiter chaque soir au moment du coucher de lui prononcer quelques mots doux. Vous pouvez profiter de l’occasion pour lui expliquer les bienfaits de dormir pendant la nuit.

Une courte conversation avec votre nourrisson pourra ainsi intégrer votre rituel quotidien. En dehors de la nuit, vous pouvez aussi converser avec votre bébé juste après le bain. Ici, vous allez alterner avec un moment de détente. Un doux massage du bébé de façon circulaire va le préparer au sommeil.

Dans son lit, massez-le entre les sourcils en utilisant à la fois l’index et le majeur. L’effet détente devrait se faire ressentir pour un endormissement plus facile. Une fois le sentiment du devoir accompli, vous pouvez le laisser le bébé même quand il pleure. S’endormir seul est un challenge pour un bébé, mais cela reste tout à faire possible.

Faire le choix d’une veilleuse maligne pour le matin

Lorsque votre bébé commence par grandir, vous pouvez installer dans sa chambre une lampe veilleuse afin d’éviter les réveils à certaines heures de la nuit. Pour cela, vous devez indiquer l’heure qu’il est et l’heure de réveil souhaité sur la lampe. Au coucher et pendant la nuit, la lampe affiche une lune qui montre clairement au bébé qu’il faut dormir.

Au-delà de l’heure de réveil, la lune se transforme en soleil et indique au nourrisson qu’il peut maintenant se réveiller. C’est un dispositif assez pratique qui peut aider votre enfant à faire facilement ses nuits. Toutefois, il faut avoir à l’esprit qu’il s’utilise pour les bébés un peu plus grands.

Pourquoi bébé ne fait pas ses nuits ?

En somme, un bébé qui ne fait pas ses nuits n’est pas un fait alarmant en dessous de 6 mois. Au-delà, il existe plusieurs solutions pour aider le nourrisson à dormir seul comme un grand. Le plus important est d’adopter de bonnes habitudes et d’instaurer une routine de sommeil pour aider le bébé à dormir dans d’excellentes conditions. Qu’est-ce qui peut selon vous empêcher un bébé de faire ses nuits ? Quel est le moyen le plus pratique pour le faire dormir normalement ?

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir des promos exclusives et des offres spéciales.